Covid et adoptions au refuge

Le 14 avril 2020

Une circulaire pourrait bientôt entrer en vigueur pour encourager les forces de l’ordre à entretenir une “tolérance bienveillante” à l’égard des personnes se déplaçant sur de courtes distances durant le confinement pour procéder à des adoptions.

Bien que nous puissions tous être en premier lieu d’accord avec cette décision, après contact avec la Confédération nationale Défense de l’Animal, et après une réunion de notre conseil d’administration, celle-ci nous apparait comme prématurée. Nous avons donc décidé, pour l’instant, de ne pas rouvrir aux adoptions.

En effet, nous ne pouvons pas assurer, d’une part, une sécurité totale pour nos salariés et les futurs adoptants. D’autre part, nous considérons que les conditions, très justement demandées par le ministre de l’intérieur, ne permettent pas de procéder à des adoptions dans de bonnes conditions.

Pour une adoption, il faut des contacts, des questions, parfois des visites. Si vous avez par exemple déjà un chien, nous faisons une rencontre entre le votre et le futur adopté. Toutes ces choses sont très difficiles en confinement, et nous ne souhaitons pas placer nos animaux en baissant nos critères d’adoption.

Le Refuge de Thiernay n’est pas encore saturé, ce qui nous permet, en toute transparence, de choisir la prudence pour vous, mais aussi pour nos employés qui s’occupent chaque jour de nos animaux.

Enfin, comme le dit Amélia Tarzi, notre présidente “Nous sommes en contact quasi permanent avec d’éventuels futurs adoptants pour répondre à leurs questions sur tel ou tel animal. En attendant, nous mettons à profit le calme qui règne au refuge pour passer plus de temps auprès de nos animaux, pour les sociabiliser, les détendre, évaluer leur comportement, bref, que du positif en vue d’adoptions réussies à la fin du confinement.”

Comme depuis le premier jour de ce confinement, nous restons à votre écoute, par mail, téléphone ou facebook.

 

Bon courage et prenez soin de vous et de vos amis à quatre pattes !

Partager

Facebook

Agissez avec nous

pour le bien-être de nos compagnons