Le confinement… pas uniquement négatif pour nos pensionnaires.

Cela fera bientôt un mois que les refuges sont fermés au public pour cause de confinement sanitaire. Seul le service «  fourrière » continue à assurer sa mission.

Conséquence de la fermeture, pas de visites et donc plus d’adoptions : les animaux entrent mais ne sortent pas, sauf ceux récupérés par leurs maîtres dans le cadre de la fourrière. Nous regrettons aussi beaucoup la présence des bénévoles fidèles qui apportaient toute leur attention à nos animaux.

Nous ne constatons heureusement pas d’augmentation d’ abandons en lien avec le coronavirus. Le nombre d’entrées de chiens et chats est même en diminution par rapport à l’année passée :

 

Mars 2019 : 57 chiens et 52 chats

Mars 2020 : 26 chiens et 31 chats

 

Même si nous avons tous hâte que le refuge ouvre à nouveau, tout n’est pas négatif

 

  • Du fait de l’absence de visites, les soignants des chiens ont davantage de temps à consacrer aux animaux et réalisent divers tests d’évaluation comportementale inspirés de ceux pratiqués en Grande Bretagne et aux USA. Etablis par des comportementalistes reconnus, ils permettent une connaissance plus approfondie des chiens en vue de leur adoption future.

  • En raison du calme qui règne, les chiens sont moins sollicités. Les plus craintifs ou nerveux, ceux qui vivent mal leur séjour en refuge «  se posent ».

  • Les soignants des chiens peuvent procéder à l’éducation de base : marcher en laisse, être moins réactif envers les congénères, ne pas sauter sur les gens, tout ce qu’on attend d’eux dans leur future famille.

Les soignants des chats nous font également des remarques positives

 

  • Moins d’arrivée de chats.

  • Le calme du refuge permet aux chats les plus craintifs de sortir de leur cachette.

  • Des chats entrant en chatterie pour la première fois, explorent tranquillement le terrain au lieu d’aller se cacher.

  • Ils ont aussi davantage de temps à leur consacrer pour comprendre leur caractère en vue de leur prochaine adoption.

 

Pour autant, le contact avec le public est loin d’être interrompu : la page facebook du refuge est mise à jour quotidiennement et les secrétaires du bureau, Julien le directeur ainsi qu’Amélia la présidente, répondent au téléphone (8 h d’affilée certains jours) pour tout renseignement, requête demande d’information ou prise en compte de demandes d’enquêtes suite à mauvais traitements. Cela a déjà permis une prise de rendez–vous pour une dizaine de nos animaux qui recevront la visite d’adoptants éventuels dès la fin du confinement. Les soins vétérinaires continuent à être prodigués mais les factures et les charges s’accumulent pendant que les rentrées d’argent, faute d’adoptions, se font rares.

 

C’est pourquoi nous lançons un appel aux dons. Même les plus modestes seront utiles et bienvenus en cette période difficile pour tous. Nous savons pouvoir compter sur vous qui nous soutenez depuis si longtemps.

 

Merci et à bientôt.

Partager

Facebook

Agissez avec nous

pour le bien-être de nos compagnons